©2019 par Docteur GOLDBLATT

LES TYPES DE CALCULS RÉNAUX

  • Oxalate de calcium.  La plupart des calculs rénaux sont des calculs de calcium, généralement sous forme d’oxalate de calcium. L’oxalate est une substance naturelle que l’on trouve dans les aliments et qui est également produite quotidiennement par le foie. Certains fruits et légumes, ainsi que les noix et le chocolat, ont une teneur élevée en oxalate. Les facteurs alimentaires, les fortes doses de vitamine D, les résections  intestinales étendues, les montages chirurgicaux pour la chirurgie bariatrique de l’obésité et plusieurs troubles métaboliques peuvent augmenter la concentration de calcium ou d’oxalate dans l’urine.

  • Les calculs de calcium peuvent également se présenter sous forme de phosphate de calcium. Ce type de calculs est plus fréquent dans les conditions métaboliques, comme l’acidose tubulaire rénale. Elle peut également être associée à certains maux de tête migraineux ou à la prise de certains médicaments contre les crises, comme le topiramate (Topamax).


  • Struvite. Les calculs de struvite se forment en réponse à une infection, comme une infection des voies urinaires. Ces calculs peuvent croître rapidement et devenir assez gros, parfois avec peu de symptômes ou peu d’avertissement.


  • Calculs d’acide urique. Les calculs d’acide urique peuvent se former chez les personnes qui ne boivent pas assez ou qui perdent trop de liquide, chez celles qui suivent un régime riche en protéines et chez celles qui ont la goutte. Certains facteurs génétiques peuvent également augmenter votre risque de calculs uriques.


  • Calculs de cystine. Ces calculs se forment chez les personnes atteintes d’une maladie héréditaire qui provoque l’excrétion par les reins d’une trop grande quantité de certains acides aminés (cystinurie).