©2019 par Docteur GOLDBLATT

PROSTATITES

La prostatite est une infection et une inflammation de la prostate, une glande de la taille d’une noix située directement sous la vessie chez les hommes. La glande prostatique produit un liquide (sperme) qui nourrit et transporte le sperme.
La prostatite cause souvent des mictions douloureuses ou difficiles. D’autres symptômes comprennent des douleurs à l’aine, dans la région pelvienne ou dans les organes génitaux et parfois des symptômes semblables à ceux de la grippe.
La prostatite touche les hommes de tous âges, mais elle tend à être plus fréquente chez les hommes de 50 ans ou moins. L’affection a un certain nombre de causes. Parfois, la cause n’est pas identifiée. Si la prostatite est causée par une infection bactérienne, elle peut habituellement être traitée avec des antibiotiques.
Selon la cause, la prostatite peut survenir graduellement ou soudainement. Elle doit être traitée rapidement par antibiotiques adaptés avec bonne pénétration tissulaire et de façon prolongée, non seulement pour guérir l’infection présente, mais aussi pour éviter de se chroniciser (prostatite chronique).

Les signes et symptômes de la prostatite dépendent de la cause. Ils peuvent inclure :

  • Douleur ou sensation de brûlure en urinant (dysurie)

  • Difficulté à uriner, comme le dribblement ou la miction hésitante

  • Miction fréquente, en particulier la nuit (nycturie)

  • Besoin urgent d’uriner

  • Urine trouble

  • Sang dans l’urine

  • Douleur à l’abdomen, à l’aine ou au bas du dos

    Douleur dans la région entre le scrotum et le rectum (périnée)

  • Douleur ou inconfort du pénis ou des testicules

  • Éjaculation douloureuse

  • Signes et symptômes pseudo-grippaux (avec prostatite bactérienne)

CAUSES

La prostatite bactérienne aiguë est souvent causée par des souches courantes de bactéries. L’infection peut commencer lorsque des bactéries dans l’urine s’infiltrent dans votre prostate. Les antibiotiques sont utilisés pour traiter l’infection. Si elles n’éliminent pas la bactérie, la prostatite peut réapparaître ou être difficile à traiter (prostatite bactérienne chronique).
Les lésions nerveuses dans les voies urinaires inférieures, qui peuvent être causées par une chirurgie ou un traumatisme de la région, peuvent contribuer à une prostatite non causée par une infection bactérienne. Dans de nombreux cas de prostatite, la cause n’est pas identifiée.

QUELS SONT LES FACTEURS DE RISQUE?

Les facteurs de risque de prostatite comprennent :

  • Avoir une infection dans la vessie ou le tube qui transporte le sperme et l’urine vers le pénis (urètre)

  • Avoir une prostate qui a grossi avec l’âge et avoir des difficultés urinaires négligées depuis plusieurs mois ou années.

  • Avoir un traumatisme pelvien, tel qu’une blessure causée par la bicyclette ou l’équitation.

  • Utilisation d’un tube inséré dans l’urètre pour drainer la vessie (cathéter urinaire)

  • Avoir le VIH/SIDA

  • Avoir subi une biopsie de la prostate

COMPLICATIONS

Les complications de la prostatite peuvent inclure :

  • Infection bactérienne du sang (bactériémie)

  • Epididymite (Infection du tube enroulé attaché à l’arrière du testicule 

  • abcès prostatique

  • Anomalies du sperme et infertilité, qui peuvent survenir lors d’une prostatite chronique.

Il n’y a aucune preuve directe que la prostatite peut mener au cancer de la prostate.

DIAGNOSTIC

Pour diagnostiquer la prostatite, il faut éliminer d’autres affections qui sont à l’origine de vos symptômes et déterminer le type de prostatite dont vous souffrez. Votre urologue vous posera des questions sur vos antécédents médicaux et vos symptômes. Il ou elle fera également un examen physique, qui comprendra probablement un examen rectal.

Les premiers tests de diagnostic peuvent comprendre :

Tests d’urine.

 Votre urologue vous prescrira un ECBU, analyse de votre urine dans un laboratoire pour déterminer si vous avez une infection.
Analyses sanguines.

Votre urologue demandera une prise de sang à la recherche de signes d’infection et d’autres problèmes de prostate.

Examens d’imagerie.

Dans certains cas, votre médecin peut demander un scanner de vos voies urinaires et/ou une échographie de votre prostate. 


D’après vos symptômes et les résultats des tests, votre médecin pourrait conclure que vous avez l’un des types de prostatite suivants:

  • Prostatite bactérienne aiguë.

Souvent causée par des souches courantes de bactéries, ce type de prostatite commence généralement soudainement et provoque des signes et symptômes semblables à ceux de la grippe, tels que fièvre, frissons, nausées et vomissements.

  • Prostatite bactérienne chronique.

Lorsque les antibiotiques n’éliminent pas les bactéries qui causent la prostatite, vous pouvez développer des infections récurrentes ou difficiles à traiter. Entre deux épisodes de prostatite bactérienne chronique, vous pourriez ne présenter aucun symptôme ou seulement des symptômes mineurs.

  • Prostatite chronique

Ce type de prostatite – la plus fréquente – n’est pas causée par des bactéries. Souvent, une cause exacte ne peut pas être identifiée. Chez certains hommes, les symptômes demeurent à peu près les mêmes avec le temps. Pour d’autres, les symptômes passent par des cycles de gravité plus ou moins grande.

  • Prostatite inflammatoire asymptomatique.

Ce type de prostatite ne cause pas de symptômes et n’est habituellement trouvé que par hasard lorsque vous subissez des tests pour d’autres conditions. Il n’a pas besoin de traitement.

TRAITEMENT

Les traitements de la prostatite dépendent de la cause sous-jacente. Ils peuvent inclure :

  • Antibiotiques.

Il s’agit du traitement le plus souvent prescrit pour la prostatite. Votre médecin choisira votre médicament en fonction du type de bactérie qui pourrait être à l’origine de votre infection.

Si vous présentez des symptômes graves, vous pourriez avoir besoin d’antibiotiques intraveineux (IV). Vous devrez probablement prendre des antibiotiques oraux pendant quatre à six semaines, mais vous pourriez avoir besoin d’un traitement plus long pour une prostatite chronique ou récurrente.

  • Alpha-bloquants.

Ces médicaments aident à détendre le col de la vessie et les fibres musculaires là où votre prostate rejoint votre vessie. Ce traitement peut soulager les symptômes, comme la miction douloureuse.

  • Agents anti-inflammatoires.

Les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) pourraient vous rendre plus à l’aise.