AdobeStock_169770727_edited.jpg

LASER POUR CALCULS

La vaporisation Laser des calculs du rein est utilisée après échec de fragmentation par ondes de choc externes. Ou bien en traitement de première intention des grosses lithiases d’une dimension  de 10 à 20 mm de diamètre. Ou encore lorsque le calcul est en situation calicielle inferieure, c’est à dire dans les cavités les plus déclives du rein, rendant alors difficile l’élimination des fragments.
Elle peut également être utilisée pour explorer les cavités du rein à la recherche de tumeurs. Ou encore les traiter grâce à une fibre Laser lorsqu’on est en présence de tumeurs de petites tailles.
Une fois endormi, le chirurgien fait passer un petit tube lumineux  (uretéroscope), à travers l’urètre et la vessie et dans l’uretère jusqu’à l’endroit où se trouve le calcul. Si le calcul est petit, il peut être piégé à l’aide d’un dispositif de panier et retiré entier de l’uretère. Si le calcul est gros et/ou si le diamètre de l’uretère est étroit, le calcul devra être fragmenté, ce qui se fait généralement au laser. Une fois que le calcul est brisé en petits morceaux, ces morceaux sont généralement retirés de l’uretère. Dans la plupart des cas, pour s’assurer que le rein draine bien l’urine après la chirurgie, un stent urétéral est laissé en place (sonde JJ).
L’urétéroscopie peut également être réalisée pour les calculs situés à l’intérieur du rein. Comme les calculs urétéraux, les calculs rénaux peuvent être fragmentés et enlevés à l’aide de paniers. Il arrive qu’un calcul rénal se fragmente au laser en très petits morceaux (grains de sable), trop petits pour être mis en panier. L’urologue laisse habituellement une endoprothèse et permet à ces pièces de s’éclaircir d’elles-mêmes au fil du temps. Enfin, si l’uretère est trop petit pour faire avancer l’urétéroscopie, l’urologue laissera habituellement un stent, ce qui permettra à l’uretère de se « dilater » autour du stent et de reprogrammer l’intervention pour 2 à 3 semaines plus tard. L’urétéroscopie est généralement pratiquée en ambula
toire. Toutefois, certains patients peuvent avoir besoin d’une nuit d’hospitalisation si l’intervention s’avère longue ou difficile.
Pour ce qui concerne les calculs de vessie, le Laser représente également un progrès spectaculaire qui permet de vaporiser même de gros calculs en quelques min
utes et les réduire en sable très fin qui sera éliminé naturellement après l’intervention . cela évite d’ouvrir le ventre et la vessie comme il y a encore quelques années, avec des semaines de cicatrisation.

 
  • Facebook
  • LinkedIn

©2019 par Docteur GOLDBLATT