AdobeStock_32762661.jpeg

LES INFECTIONS URINAIRES À RÉPÉTITION

Les infections urinaires à répétition sont courantes chez les femmes et sont associées à une morbidité et à un recours considérable aux soins de santé. Les caractéristiques cliniques, les tests diagnostiques et les organismes responsables sont souvent semblables à ceux des cas isolés d’infection urinaire, bien qu’il existe d’autres stratégies de traitement et mesures de prévention à envisager en cas d’infections urinaires récurrentes.

 

SERVICES MÉDICAUX ET OPÉRATIONS

Au service de la santé

QU'EST CE QU'UNE INFECTION URINAIRE À RÉPÉTITION?

Les infections urinaires chroniques, ou à répétions, sont des infections des voies urinaires qui ne répondent pas au traitement ou qui se répètent. Elles peuvent soit continuer d’affecter vos voies urinaires malgré l’obtention du bon traitement, soit elles peuvent réapparaître après le traitement.

Votre appareil urinaire est la voie qui constitue votre système urinaire. Il comprend les éléments suivants :

  • Vos reins filtrent votre sang et génèrent des déchets organiques sous forme d’urine.

  • Vos uretères sont des tubes qui transportent l’urine des reins à la vessie.

  • Votre vessie recueille et stocke l’urine.

Votre urètre est le tube qui transporte l’urine de la vessie vers l’extérieur de votre corps.
Une infection urinaire peut affecter n’importe quelle partie de votre système urinaire. Lorsqu’une infection ne touche que votre vessie, il s’agit généralement d’une maladie mineure qui peut être facilement traitée. Cependant, si elle se propage à vos reins, vous pourriez souffrir de graves conséquences sur votre santé et même devoir être hospitalisé.

Bien que les infections urinaires puissent frapper n’importe qui à n’importe quel âge, elles sont plus fréquentes chez les femmes. En fait, on estime qu’une jeune femme adulte sur cinq a une infection urinaire récurrente.

QUELS SONT LES SYMPTÔMES D'UNE INFECTION CHRONIQUE DES VOIES URINAIRES ?

Les symptômes d’une infection urinaire chronique affectant votre vessie comprennent :

  • miction fréquente

  • urine sanguinolente ou foncée

  • une sensation de brûlure en urinant

  • douleur dans les reins, c’est-à-dire dans le bas du dos ou sous les côtes

douleur dans la région de la vessie
Si l’infection urinaire se propage à vos reins, cela pourrait causer :

  • nausée

  • vomissement

  • frissons

  • fièvre élevée, supérieure à 38 °C 

  • épuisement

  • désorientation mentale

QUELLES SONT LES CAUSES DES INFECTIONS CHRONIQUES DES VOIES URINAIRES ?

Une infection urinaire est le résultat d’une infection bactérienne. Dans la plupart des cas, les bactéries pénètrent dans le système urinaire par l’urètre, puis se multiplient dans la vessie. Il est utile de décomposer les infections urinaires en infections vésicales et urétrales pour mieux comprendre comment elles se développent.

Infections de la vessie
La bactérie E. coli est une cause fréquente d’infection de la vessie, ou cystite. E. coli vit normalement dans les intestins de personnes et d’animaux en bonne santé. Dans son état normal, elle ne cause aucun problème. Cependant, si elle s’échappe des intestins et pénètre dans les voies urinaires, elle peut entraîner une infection.

Cela se produit habituellement lorsque de minuscules ou même des morceaux microscopiques d’excréments pénètrent dans le tractus urinaire. Cela peut arriver pendant l’acte sexuel. Par exemple, cela peut se produire si vous passez du sexe anal au sexe vaginal sans nettoyage entre les deux. Les relations sexuelles anales augmentent considérablement votre risque d’infection urinaire. Les infections de la vessie peuvent également se développer à partir du siège des toilettes ou par un essuyage inadéquat. 

Infections urétrales
Aussi connu sous le nom d’urétrite, les infections de l’urètre pourraient être dues à des bactéries telles que E. coli. L’urétrite peut aussi être le résultat d’une maladie sexuellement transmissible (MST), mais c’est rare. Les MST comprennent :

  • herpès

  • blennorragie

  • chlamydia

QUI EST À RISQUE D'UNE INFECTION CHRONIQUE DES VOIES URINAIRES ?

Femmes
Les IU chroniques sont plus fréquentes chez les femmes. Ceci est dû à deux aspects différents de l’anatomie humaine de base.

Premièrement, l’urètre est proche du rectum chez la femme. Par conséquent, il est extrêmement facile pour les bactéries du rectum d’atteindre l’urètre, surtout si vous essuyez de l’avant vers l’arrière plutôt que de l’avant vers l’arrière. C’est pourquoi les jeunes filles ont souvent des infections urinaires. Elles n’ont pas appris à s’essuyer correctement.

Deuxièmement, l’urètre d’une femme est plus court que celui d’un homme. Cela signifie que les bactéries ont une distance plus courte à parcourir pour se rendre à la vessie, où elles peuvent se multiplier et causer plus facilement une infection.

Style de vie
Certains facteurs liés au mode de vie peuvent vous exposer à un risque supplémentaire de développer une IU chronique, comme l’utilisation d’un diaphragme pendant les relations sexuelles. Les diaphragmes poussent vers le haut contre l’urètre, ce qui rend plus difficile la vidange complète de la vessie. L’urine qui ne se vide pas est plus susceptible de développer des bactéries.

Un autre exemple est le changement constant de la composition bactérienne du vagin. Cela peut augmenter votre risque de développer une infection urinaire chronique. Si vous utilisez régulièrement l’un des produits suivants, vous changez votre bactérie vaginale :

douches vaginales
spermicides
certains antibiotiques oraux


Ménopause
La ménopause peut causer des problèmes similaires chez certaines femmes. La ménopause cause des changements hormonaux qui peuvent causer des changements dans vos bactéries vaginales. Cela peut augmenter votre risque d’infections urinaires chroniques. Il existe également d’autres risques d’IIU chez les personnes âgées.

COMMENT DIAGNOSTIQUE-T-ON UNE INFECTION CHRONIQUE DES VOIES URINAIRES ?

Si vous avez une infection urinaire chronique, vous avez probablement eu une infection urinaire dans le passé.

Effectuer des tests de laboratoire sur un échantillon d’urine est la méthode la plus couramment utilisée par les médecins pour diagnostiquer les infections urinaires. Un professionnel de santé examinera l’échantillon d’urine au microscope, à la recherche de signes de bactéries.

Dans un test de culture d’urine, un technicien place un échantillon d’urine dans un tube pour stimuler la croissance des bactéries, c’est la culture d’urine. Après un à trois jours, ils examineront les bactéries pour déterminer le meilleur traitement (antibiogramme).

Si votre médecin soupçonne des lésions rénales, il peut demander une écographie, un scanner ou encore une scintigraphie rénale. 

Si vous avez des IU récurrentes, votre urologue pourrait vouloir faire une cystoscopie. Dans cette procédure, il utilisera un cystoscope. Il s’agit d’un tube long et mince avec une lentille à l’extrémité utilisée pour regarder à l’intérieur de l’urètre et de la vessie. Votre urologue recherchera toute anomalie ou tout problème qui pourrait faire en sorte que l’IU continue de réapparaître.

COMMENT TRAITER LES INFECTIONS URINAIRES À RÉPÉTITION?

Médicaments
Une série d’antibiotiques administrés sur une semaine est le traitement principal des infections urinaires à répétions, contrairement à l’infection urinaire « banale » traitée par antibiotique « minute ».

Toutefois, si vous souffrez d’IU chronique, votre médecin pourrait vous prescrire des antibiotiques à faible dose et à long terme pendant plus d’une semaine après la disparition des symptômes initiaux. Dans de nombreux cas, cela aide à prévenir la récurrence des symptômes. Votre médecin peut également vous recommander un traitement par antibiotiques après chaque rapport sexuel.

En plus des antibiotiques, votre médecin vous demandera de surveiller votre système urinaire de plus près. Par exemple, il peut vous demander d’effectuer régulièrement des analyses d’urine par bandelette réactive à domicile pour vérifier la présence d’infections.

Si vos IU chroniques surviennent pendant la ménopause, vous pourriez envisager une œstrogénothérapie vaginale. Cela peut limiter votre risque d’infection urinaire future, bien qu’il y ait des compromis à faire. Assurez-vous d’en discuter avec votre médecin.

Si vous êtes actuellement infecté, vous pourriez ressentir une sensation de brûlure en urinant. Votre médecin peut vous prescrire des analgésiques pour engourdir votre vessie et votre urètre. Cela réduira la sensation de brûlure.

Remèdes naturels
Selon certaines études, la consommation quotidienne de jus de canneberge peut aider à minimiser les récidives chez les personnes atteintes d’IU chronique. D’autres recherches doivent être faites, mais cela ne peut pas faire de mal si vous aimez le goût.  Parlez d’abord à votre médecin si vous prenez des anticoagulants.

Un autre remède naturel qui peut aider à traiter une infection urinaire est de boire beaucoup d’eau. Boire beaucoup d’eau peut vous aider à diluer votre urine et à éliminer les bactéries dans vos voies urinaires.

Traitement laser

récemment de nombreuses études ont confirmé l’intérêt du traitement laser vaginal qui consiste à renouveler les cellules vaginales, en particulier chez la patient ménopausée, qui vont redonner la souplesse aux parois vaginales en agissant sur les fibres élastiques et le collagène et permet également de stabiliser le pH vaginal afin de lutter efficacement contre les infections vaginales et urinaires.

QUELLES SONT LES COMPLICATIONS D'UNE INFECTION URINAIRE CHRONIQUE ?

Les personnes qui souffrent d’IU chronique peuvent éprouver des complications. Les infections récurrentes des voies urinaires peuvent éventuellement causer :

  • les infections rénales, les maladies rénales et autres lésions rénales permanentes, en particulier chez les jeunes enfants

  • le sepsis, qui est une complication mettant la vie en danger en raison de l’infection

  • la septicémie, qui est un état dans lequel des bactéries sont entrées dans la circulation sanguine

  • risque accru d’accouchement prématuré ou d’avoir des bébés de faible poids à la naissance

TRAITEMENT DES PLAIES CHIRURGICALES

Depuis des années, je suis au service de mes patients, pour prendre soin de leur santé. Je propose plusieurs services spécialisés pour toute personne ayant besoin d'un(e) Chirurgien(ne) de confiance. Docteur GOLDBLATT Urologue, engagé(e) à construire une relation durable, qui repose sur la confiance et l'intégrité médicale, pour chacun de mes patients.

QUELLES SONT LES PERSPECTIVES À LONG TERME ?

Les infections urinaires sont inconfortables et douloureuses. La plupart des infections urinaires chroniques disparaissent avec un traitement prolongé aux antibiotiques, mais bien évidemment cela n’est pas une solution et il est important de consulter votre urologue qui cherchera par tous les moyens à trouver l’origine de ces infections afin d’éviter les antibiothérapies répétées. Les personnes atteintes d’infections urinaires devraient surveiller leur corps et chercher un traitement immédiat dès l’apparition d’une nouvelle infection. Un traitement précoce de l’infection diminue le risque de complications plus graves et à long terme.

COMMENT PUIS-JE PRÉVENIR UNE INFECTION CHRONIQUE DES VOIES URINAIRES ?

Si vous êtes sensible aux infections urinaires à répétition, assurez-vous de :

  • uriner aussi souvent que nécessaire (surtout après les rapports sexuels)

  • essuyer de l’avant vers l’arrière après avoir uriné

  • buvez beaucoup d’eau pour éliminer les bactéries de votre organisme

  • boire du jus de canneberge tous les jours

  • porter des sous-vêtements en coton

  • éviter les pantalons serrés

  • éviter d’utiliser des diaphragmes et des spermicides pour la contraception

  • évitez de boire des liquides qui peuvent irriter votre vessie (comme le café, les boissons aux agrumes, les sodas, l’alcool)

  • utiliser de la lubrification pendant les rapports sexuels, si nécessaire

  • éviter les bains moussants

 
  • Facebook
  • LinkedIn

©2019 par Docteur GOLDBLATT