©2019 par Docteur GOLDBLATT

TRAITEMENT LASER DE LA SÉCHERESSE VAGINALE ET INFECTIONS URINAIRES À LA MÉNOPAUSE : RÉNOVALASE

Ménopause naturelle ou artificielle pour raison médicale

La procédure RénovaLase® est destinée à traiter par laser l’atrophie vaginale qui est le symptôme principal de ce que l’on appelle le syndrome génito-urinaire de la ménopause. Il s’agit d’un ensemble de symptômes tels que la sécheresse vaginale, les irritations et surtout les douleurs lors des rapports sexuels qui, dans certains cas, finissent par rendre la sexualité impossible. Le revêtement de la paroi vaginale (la muqueuse vaginale) s’amincit, se fragilise lors des rapports, perd sa souplesse et ne bénéficie plus de la possibilité de lubrification induite principalement par ses petits vaisseaux sanguins qui se raréfient. La muqueuse vaginale bénéficie en effet – immédiatement sous elle- d’un tissu essentiel à sa bonne santé riche en micro vaisseaux sanguins, en fibres élastiques et collagène et en eau.

Par ailleurs la vessie et son canal évacuateur- l’urètre – pâtissent aussi de la carence hormonale : cystites récidivantes, fuites urinaires à l’effort ou par impériosités (ou les deux) apparaissent ou augmentent.

 
fotona-07.jpg

QUELLE EST L’ACTION DU LASER ?

Le laser est un appareil émettant des rayons lumineux (visibles ou invisibles pour l’oeil humain) dont la couleur varie en fonction de ses composants. En médecine, le laser interagit avec différents éléments contenus dans la muqueuse vaginale, essentiellement l’hémoglobine et l’eau.

L’interaction la plus courante au contact de ces substances transforme l’énergie lumineuse en chaleur mais les lasers peuvent aussi produire un effet mécanique de destruction.

Pour ses applications en gynécologie Fotona utilise un laser de type Erbium : YAG avec une modalité spécifique exclusive permettant un effet exclusivement thermique, sans effet de destruction.

Dans la procédure RenovaLase®  l’objectif est de produire, avec des énergies très basses, une chaleur qui induit immédiatement un processus de restauration de la muqueuse qui associe :

  • La croissance des petits vaisseaux immédiatement situés sous la muqueuse : c’est ici la principale source de lubrification qu’ils « transpirent » à travers leurs parois,

  • La stimulation de l’activité des cellules fibroblastes qui étaient devenus inactives : ces cellules fabriquent alors à nouveau des fibres collagène et élastique.

  • La croissance des cellules mêmes de la muqueuse vaginale : elle s’épaissit à nouveau et retrouve ses caractéristiques normales.

  •  La structure et la fonction normales de la muqueuse vaginale sont alors généralement restaurées pour une amélioration nette voire la disparition des symptômes.

Cette technique se veut ainsi une alternative efficace pour les femmes souffrant de ces symptômes qui ne veulent pas ou ne peuvent pas – pour diverses raisons – adopter un traitement hormonal.

feature-incontilase-1280x666.jpg

COMMENT SE DÉROULE UNE SÉANCE ?

Vous êtes allongée en position gynécologique. Une protection oculaire obligatoire contre le rayonnement laser vous est fournie. Votre praticien règle l’appareil en fonction du traitement considéré en se fondant sur les valeurs préprogrammées indiquées sur l’écran de contrôle et dûment validées par de nombreuses études cliniques menées pour Fotona par des médecins réputés du monde entier.
Un spéculum spécifique est introduit doucement jusqu’au fond du vagin, puis l’applicateur laser, gradué en cm, est introduit à l’intérieur du spéculum. Le traitement proprement dit commencera avec le retrait progressif de l’applicateur, le rayonnement laser balayant alors la muqueuse vaginale durant quelques secondes tous les demi-centimètres.

luke-chesser-rCOWMC8qf8A-unsplash (1).jp

QUELLE EST LA DURÉE D'UNE SÉANCE? COMBIEN DE SÉANCES FAUT-IL?

Une séance comporte trois phases successives de traitement correspondant à des modalités de rayonnement laser différentes, elle dure environ 20 minutes.
Le protocole idéal comporte 2 ou 3 séances avec 4 à 6 semaines d’intervalle.

m_9701-NOUVEAU-Recenser-les-EFFE.png

Y A-T-IL DES EFFETS SECONDAIRES OU DES COMPLICATIONS POTENTIELLES?

Les effets secondaires sont rares et se limitent généralement à quelques éventuelles sensations inflammatoires inconfortables sans plus. Habituellement, vous ne ressentirez ni douleur ni brûlure. Des effets secondaires graves n’ont pas été décrits à ce jour. En revanche, si les douches sont autorisées, il convient pendant 48 heures de s’abstenir d’avoir des rapports sexuels et, pour éviter la pénétration d’eau dans le vagin, de prendre des bains ou d’aller à la piscine.
Comme expliqué dans le paragraphe « Action du laser », il n’y a pas d’effet de destruction immédiate : le risque de provoquer des lésions tissulaires est ici minime. Cette procédure par laser Er :Yag se distingue de celle des autres lasers et appareils assimilés par son effet « plus doux » sur la muqueuse.

iStock-867842020.jpg

QUELS RÉSULTATS PUIS-JE ATTENDRE?

L’objectif est une disparition complète de l’incontinence à la fin du protocole, ou au minimum sa diminution significative. Votre praticien vous donnera toutes les précisions en fonction de vos symptômes et de vos paramètres médicaux spécifiques car ceux-ci varient évidemment d’une patiente à une autre et impactent en conséquence les résultats.