©2019 par Docteur GOLDBLATT

INTIMALASE®, TRAITEMENT LASER DU RELÂCHEMENT VAGINAL

IntimaLase®,

La procédure IntimaLase® est une thérapie au Er:YAG unique, au brevet déposé, qui est destinée au resserrement photothermique sans incision et non invasif du canal vaginal. Les études cliniques ont démontré qu’IntimaLase est une procédure efficace, sûre et facile à mener.

IntimaLase® est indiquée pour le syndrome du relâchement vaginal, qui correspond à la perte de la forme structurelle optimale du vagin. Le trouble est généralement associé à un étirement du canal vaginal pendant l’accouchement, mais aussi au vieillissement naturel.

 

SERVICES MÉDICAUX ET OPÉRATIONS

AdobeStock_161930307.jpeg

SYNDROME DE RELÂCHEMENT VAGINAL

La structure du vagin n’échappe malheureusement pas à l’effet du vieillissement de ses tissus et aux modifications hormonales importantes dues à la ménopause. Elle peut être également altérée par le passage du bébé lors de l’accouchement. Cela se traduit par l’élargissement de la cavité vaginale et la perte de sa tonicité. On parle alors de Syndrome de Relâchement Vaginal.
La plupart des femmes concernées (et leurs partenaires) décrivent alors une perte d’élasticité et un élargissement de la cavité vaginale. La conséquence directe est bien souvent l’absence de sensation lors des rapports sexuels conduisant à une diminution ou une perte du plaisir sexuel.

AdobeStock_112096235.jpeg

TRAITEMENT PAR RÉÉDUCATION PÉRINÉALE

Les séances de rééducation périnéale permettent de retrouver un tonus musculaire. Les exercices effectuées consistent à exécuter les contractions des muscles entourant le vagin et surtout les muscles releveurs de l’anus. Important à savoir : les femmes ayant accouché par césarienne ne sont pas dispensées de rééducation du périnée.

L’intérêt de la rééducation du périnée

Un périnée affaibli peut avoir de nombreuses conséquences : fuites urinaires, risque d’incontinence ou de descente d’organes (prolapsus), le plus souvent lors de la ménopause. Un périnée distendu peut également altérer les sensations pendant les rapports sexuels. La rééducation du périnée est donc très importante.

Les différents exercices et méthodes de rééducation

Trois techniques de rééducation sont les plus utilisées :

  • la rééducation manuelle : elle consiste en une contraction volontaire répétée des muscles releveurs de l’anus avec sollicitation ou résistance par les doigts intravaginaux du thérapeute.

  • l’electrostimulation : elle consiste en la stimulation électrique des muscles du périnée via une sonde vaginale, ce qui entraîne leur contraction passive.

  • le biofeedback : permet, au moyen d’une sonde vaginale associée à un signal sonore ou visuel matérialisant la contraction et le relâchement, d’améliorer la prise de conscience du fonctionnement périnéal.

Des exercices peuvent être faits à la maison, notamment pour apprendre à verrouiller le périnée. Par exemple, vous pouvez vous asseoir devant un miroir en position assise sur le sol, contracter l’anus et le vagin.

Quand faut-il commencer la rééducation ?

Il est conseillé de commencer la rééducation du périnée 6 à 8 semaines après un accouchement. C’est au cours de la visite post-natale que les séances de rééducation du périnée sont prescrites par le gynécologue-obstétricien ou la sage-femme. 10 séances sont remboursées à 100% par la Sécurité Sociale. La rééducation abdominale doit être entreprise seulement après la fin de la rééducation du périnée.

La rééducation périnéale après une épisiotomie

La réalisation d’une épisiotomie fragilise d’autant plus le périnée. La rééducation périnéale est d’autant plus essentielle. Il n’est pas nécessaire d’attendre que la cicatrice d’épisiotomie soit parfaite avant de commencer la rééducation périnéale.

Chirurgie

TRAITEMENT CHIRURGICAL : LA VAGINOPLASTIE

La vaginoplastie est une technique de réjuvénation du sexe, c’est-à-dire de rajeunissement. Cette intervention chirurgicale vise à resserrer le vagin et à renforcer les muscles du périnée.

Comment se passe l’opération ?

L’intervention se déroule le plus souvent sous anesthésie générale et dure généralement une heure. Le chirurgien pratique une incision à l’entrée du vagin, permettant la dissection des muscles du périnée. Un lipomodelage (réinjection de graisse) finit de remodeler la paroi vaginale.

Quels sont les risques ?

 Les risques sont similaires à ceux de toute opération chirurgicale : ceux liés à l’anesthésie (en particulier, en cas d’anesthésie générale), les infections, et les risques spécifiques selon les antécédents médicaux de chaque patient. Cela doit être bien entendu discuté au cas par cas avec le chirurgien en amont de l’opération.

Et après ? 

Pour atténuer les douleurs immédiates post-opératoires, de simples antalgiques sont prescrits. Une petite nuit en clinique est recommandée.
Ensuite, il faut compter dix jours de cicatrisation, deux semaines sans tampon, un mois sans marathon… et sans sexe. Patience aussi pour les résultats sur la vie sexuelle : ils s’apprécient au-delà du 3 ème mois après l’intervention. Cela fait son petit pesant d’inconvénients tout de même, surtout pour les deux dernières raisons.

Combien coûte une vaginoplastie ? 

Compter 5 000 à 6 000 euros. Il est possible de bénéficier d’une prise en charge partielle dans certains cas (relâchement consécutif dû à plusieurs grossesses).


Que faire pour éviter une chirurgie du vagin ?

Muscler son périnée. 

Recourir au Laser

intimalase-montauban-1280x298_edited.jpg

TRAITEMENT NOVATEUR PAR LASER

Quel est le mode de fonctionnement d’IntimaLase® ?

  • Le laser non ablatif Er:YAG de 2940 nm de Fotona, avec la technologie « Smooth-mode » exclusive, accomplit une action thermique sur le tissu vaginal, en stimulant le remodelage du collagène, et la synthèse de nouvelles fibres de collagène dans le tissu de la muqueuse vaginale et du fascia endopelvien riche en collagène.

  • Le résultat final de la néogénèse et du remodelage du collagène est le resserrement du canal vaginal.

Des avantages uniques d’IntimaLase® pour vos patients

En tant que procédure non ablative et très peu invasive avec Er:YAG, IntimaLase™ constitue aussi une solution plus sûre, plus rapide et plus conviviale pour la patiente qui évite les fâcheuses complications observées avec d’autres méthodes de resserrement vaginal.

Les résultats cliniques démontrent un canal vaginal resserré, une plus grande satisfaction sexuelle et une amélioration considérable de la qualité de vie de la patiente.

Deux séances sont généralement recommandées. Aucune préparation préopératoire, ni précautions postopératoires ne sont requises. Les patientes peuvent reprendre immédiatement leurs activités quotidiennes normales.

Des résultats cliniques exceptionnels

Les derniers résultats scientifiques démontrent clairement les nettes améliorations du serrement vaginal et de la satisfaction sexuelle.

  • 95 % ont jugé le changement de leur serrement vaginal fortement ou modérément amélioré après le traitement IntimaLase.

  • Le rétrécissement moyen du canal vaginal après le traitement IntimaLase était de 17 %.

  • Haut niveau de satisfaction des patientes (97 %).

Les études cliniques ont démontré que le traitement IntimaLase rapide et facile à effectuer est une procédure non invasive efficace sans effets secondaires indésirables, ni contre-indications.

traitement-vaginal-laser-1-1280x720.jpg

COMMENT SE DÉROULENT LES SÉANCES ?

Vous êtes allongée en position gynécologique. Une protection oculaire obligatoire contre le rayonnement laser vous est fournie. Votre praticien règle l’appareil en fonction du traitement considéré en se fondant sur les valeurs préprogrammées indiquées sur l’écran de contrôle et dûment validées par de nombreuses études cliniques menées pour Fotona par des médecins réputés du monde entier.
Un spéculum spécifique est introduit doucement jusqu’au fond du vagin, puis l’applicateur laser, gradué en cm, est introduit à l’intérieur du spéculum. Le traitement proprement dit commencera avec le retrait progressif de l’applicateur, le rayonnement laser balayant alors la muqueuse vaginale durant quelques secondes tous les demi-centimètres.

luke-chesser-rCOWMC8qf8A-unsplash (1).jp

QUELLE EST LA DURÉE D’UNE SÉANCE? COMBIEN DE SÉANCES FAUT-IL ?


Une séance comporte trois phases successives de traitement correspondant à des modalités de rayonnement laser différentes, elle dure environ 20 minutes.

Le protocole idéal comporte 2 ou 3 séances avec 4 à 6 semaines d’intervalle.

iStock-187499704.jpg

EST-CE DOULOUREUX ?

Non. Cet acte laser ne nécessite aucune anesthésie car les sensations perçues ne sont pas douloureuses, les patientes évoquant plutôt une impression de vibrations légères indolores et de chaleur modérée. Il peut néanmoins arriver que sur le dernier centimètre près de l’orifi ce vaginal, zone plus sensible par nature, la sensation soit plus forte et plus inconfortable : votre praticien diminuera alors les paramètres d’intensité du tir laser pour finir la séance. La procédure s’eff ectue sans incision ni saignement ni suture et ne demande aucun soin post-opératoire.

m_9701-NOUVEAU-Recenser-les-EFFE.png

Y A-T-IL DES EFFETS SECONDAIRES OU DES COMPLICATIONS POTENTIELLES?

Les effets secondaires sont rares et se limitent généralement à quelques éventuelles sensations inflammatoires inconfortables sans plus. Habituellement, vous ne ressentirez ni douleur ni brûlure. Des effets secondaires graves n’ont pas été décrits à ce jour. En revanche, si les douches sont autorisées, il convient pendant 48 heures de s’abstenir d’avoir des rapports sexuels et, pour éviter la pénétration d’eau dans le vagin, de prendre des bains ou d’aller à la piscine.
Comme expliqué dans le paragraphe « Action du laser », il n’y a pas d’effet de destruction immédiate : le risque de provoquer des lésions tissulaires est ici minime. Cette procédure par laser Er :Yag se distingue de celle des autres lasers et appareils assimilés par son effet « plus doux » sur la muqueuse.

iStock-867842020.jpg

QUELS RÉSULTATS PUIS-JE ATTENDRE ?

Les derniers résultats scientifiques démontrent clairement les nettes améliorations du serrement vaginal et de la satisfaction sexuelle.

  • 95 % ont jugé le changement de leur serrement vaginal fortement ou modérément amélioré après le traitement IntimaLase.

  • Le rétrécissement moyen du canal vaginal après le traitement IntimaLase était de 17 %.

  • Haut niveau de satisfaction des patientes (97 %).

Les études cliniques ont démontré que le traitement IntimaLase rapide et facile à effectuer est une procédure non invasive efficace sans effets secondaires indésirables, ni contre-indications.