AdobeStock_244097269_edited.jpg

VASECTOMIE SOUS ANESTHESIE LOCALE SANS BISTOURI ET SANS AIGUILLE

La vasectomie est un moyen de contraception qui consiste à isoler le déférent chirurgicalement. Puis le couper et le coaguler et/ou à l’occlure.
C’est une méthode très efficace et relativement peu onéreuse pour prévenir la grossesse de manière permanente (stérilisation) .
La vasectomie est un moyen de contraception les plus utilisées dans le monde. Avec l’évolution des mentalités, la prise de conscience des effets secondaires des autres méthodes de contraception ( pilule) ou de stérilisation féminine ( ligature des trompes, méthode Essure), la demande de consultations en prévision d’une vasectomie décuple.
La loi française a elle aussi sû évoluer et a contribué à rendre la vasectomie plus populaire. Cependant sa réversibilité reste hypothétique.
La vasectomie est avant toute une technique de stérilisation et non de contraception puisque par définition la contraception implique un retour à la fertilité lorsque le couple le désire.

 
madajet foto2.jpg

LA TECHNIQUE

Après l’examen physique de votre scrotum, le Docteur Goldblatt décidera si vous êtes éligible a une technique « sans scalpel et sans injection » avec une incision unique au centre du scrotum comme la plupart des hommes grands et mince.
Cette technique, très répandue en amérique du nord mais développée initialement en chine, nécessite une grande expérience et une formation spécifique acquise par le docteur Goldblatt. Ceci est conditionné à des canaux déférents mobiles et assez longs.
Certains hommes qui sont en surpoids ou qui ont déjà été opérés du scrotum peuvent nécessiter une technique classique à deux incisions,  une par côté. Cette technique est souvent nécessaire lorsque les canaux sont trop courts pour permettre une incision standard centrale.
Comme son nom l’indique, la vasectomie sans bistouri est une technique sans scalpel. En utilisant une technique sans aiguille à l’aide d’un jet sous pression, le médecin insensibilise la région.
Cette méthode d’anesthésie locale fonctionne avec une pression d’air, elle ne nécessite pas d’aiguille. Le patient ne sent qu’une légère pression.  À l’aide d’une micro pince chirurgicale spéciale, le chirurgien pratique ensuite un petit trou, qu’il agrandit juste assez pour libérer le canal déférent de chaque côté du scrotum.
Il résèque alors chaque canal et en cautérise une des extrémités. L’extrémité cautérisée est alors réinsérée dans son manchon, que le médecin ligature ensuite.
Les testicules continueront à produire des spermatozoïdes; toutefois, ceux ci seront réabsorbés par l’organisme et s’élimineront par un processus naturel. Le sperme ne s’accumule pas avec le temps.
La technique sans bistouri est plus rapide, plus sécuritaire et cause moins d’inconfort que les techniques conventionnelles. L’intervention elle-même dure de 5 à 10 minutes. Si l’on ajoute un délai semblable pour la désinfection, vous passez une vingtaine de minutes dans la salle d’intervention. Le médecin vous demandera de patienter encore 15 minutes à la machine à café avant votre départ, et il est vivement recommandé de se faire conduire comme après toute anesthésie, même locale.
Les risques d’hématome  et d’infection, complications les plus fréquentes après une vasectomie, sont beaucoup moins élevés avec la technique sans bistouri, mais peuvent tout de même survenir car le "risque zéro" n'existe pas ni en chirurgie ni en anesthésie même locale.
La technique d’anesthésie cause moins d’inconfort parce qu’aucune aiguille n’est utilisée et parce que l’effet d’engourdissement produit par l’injection sans aiguille est plus profond.
La période de rétablissement est généralement plus rapide et moins douloureuse étant donné que l’intervention est moins traumatisante.

CE QUE DIT LA LOI

Certains couples font le choix de se mettre définitivement à l’abri d’une grossesse en choisissant la stérilisation.
La loi du 4 juillet 2001 relative à la contraception autorise la stérilisation à visée contraceptive chez toute personne majeure capable de donner un consentement éclairé, quels que soient son âge, le nombre de ses enfants et l’avis de son conjoint.
Pour les hommes, une seule technique : la vasectomie, une intervention mécanique qui coupe le lien entre l’usine de fabrication des spermatozoïdes (testicules) et le lieu de stockage (vésicules séminales).
Les femmes ont à leur disposition deux méthodes qui consistent à obstruer les trompes afin d’empêcher la rencontre entre l’ovule et les spermatozoïdes. L’intervention visant à la stérilisation doit être pratiquée dans un établissement de santé, après une information complète et objective, un délai de réflexion de quatre mois et un consentement écrit du demandeur.
Elle est remboursée par l’Assurance maladie (100% pour la ligature des trompes et la procédure Essure™, 80% pour la vasectomie).
Le forfait hospitalier et les éventuels dépassements d’honoraires restent à la charge du patient ou de sa mutuelle.
Cet acte est en principe irréversible même si, à titre exceptionnel, certains hommes peuvent bénéficier d’une reperméabilisation des canaux déférents, mais sans garantie de succès.

EST-CE DOULOUREUX ?

Cette intervention est généralement pratiquée sous anesthésie locale. Elle est réalisée initialement par un injecteur qui envoie du liquide anesthésique sous haute pression à travers la peau. Vous ressentirez plutôt une sensation de pincement comme par un coup d’une bande élastique. Ensuite, une petite piqûre de la peau et du tissu sous-cutané n’est plus ressentie au préalable au site scrotal.
L’anesthésie se limite cependant aux environs de l’injection. De plus, la traction abdominale du canal déférent parfois désagréable est peu ressentie. Il faut attendre 5 à 10 minutes avant de commencer l’intervention. Il y a un faible risque d’hématome puisque l’aiguille est dirigée à côté des veines visualisées.

Y-A-T-IL DES COMPLICATIONS?

Les complications sont peu fréquentes, mais il peut survenir un saignement, une infection, un gonflement ou des douleurs au niveau du scrotum. S’il y a une inflammation et un inconfort qui persiste, un anti-inflammatoire pourra être prescrit.
Très rarement, le canal se reformera tout seul avant le spermogramme de contrôle (recanalisation précoce, c’est-à-dire les deux bouts des canaux se recollent et permettent le passage des spermatozoïdes, donc la fertilité). Une recanalisation spontanée tardive, après la vasectomie, est exceptionnelle, même si le canal déférent a été sectionné, ligaturé et cautérisé.

Y-A-T-IL DES RÉPERCUSSIONS SUR LA SEXUALITÉ?

Votre sexualité demeure inchangée. Les érections et les éjaculations sont inchangées. Le liquide d’éjaculation ne contiendra plus de spermatozoïdes. Vous ne constaterez aucune différence dans le liquide d’éjaculation puisque les spermatozoïdes ne représentent qu’une faible fraction du liquide. Le liquide de l’éjaculat provient principalement des vésicules séminales (deux petits sacs situés à la base de la prostate où débouchent les canaux déférents). Vous n’aurez pas non plus de différence au niveau des sensations.

 
  • Facebook
  • LinkedIn

©2019 par Docteur GOLDBLATT